Répondre à Musher

Sir-Nous apprécions les commentaires de Musher sur le rôle possible de l’anémie comme facteur prédisposant à l’infection bactérienne En effet, l’anémie et la perte de sang aiguë ont souvent été postulées comme facteurs de risque d’infection postopératoire, notamment dans les premiers rapports [, ], dans laquelle la réception de sang transfusé était considérée comme associée à des infections. Cependant, il semble que l’effet, le cas échéant, de la transfusion sanguine sur l’infection postopératoire semble être indépendant de l’anémie préopératoire ou peropératoire. Les études portant sur la transfusion sanguine comme facteur de risque d’infection, les comparaisons entre le taux d’hémoglobine préopératoire initial et la perte de sang estimée au cours de la procédure ont montré une absence de différence significative dans les taux d’hémoglobine avant la chirurgie. groupes de patients dans les essais Les comparaisons de base des taux d’hémoglobine n’ont pas été notées dans o Au cours de l’étude finale, les taux d’hémoglobine préopératoire étaient significativement plus élevés dans le groupe des sujets transfusés avec du sang autologue, bien qu’aucune association significative avec l’infection postopératoire n’ait été trouvée En outre, dans les études comparant les pertes sanguines , aucune n’a révélé de différence significative dans la perte de sang estimée entre les bras de l’étude, suggérant que l’anémie aiguë n’était pas un facteur dans les infections postopératoires dans ces études. Ainsi, tout impact de l’anémie sur le risque d’infection postopératoire semble avoir été maîtrisé. avec Musher que le rôle possible de l’anémie, ainsi que celui de la transfusion sanguine, en tant que facteur de risque d’infection bactérienne nécessite un examen plus approfondi

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels Tous les auteurs: pas de conflits