Performance des tests sérologiques des Etats-Unis dans le diagnostic de la borréliose de Lyme acquise en Europe

Contexte Les médecins des États-Unis doivent parfois évaluer un patient suspecté de Lyme Borréliose LB susceptible d’avoir contracté l’infection en Europe. En utilisant des échantillons de sérum de patients européens atteints de LB, nous avons comparé les performances des tests sérodiagnostiques européens et américains, y compris des tests de Séquence de Vmp, exprimée ou ses peptides C Méthodologie La sensibilité de chaque test a été déterminée en utilisant des échantillons sériques de patients LB présentant des manifestations de maladie précoces ou tardives ayant contracté l’infection en Europe La spécificité a été mesurée à l’aide de sérums provenant de sujets sains non endémiques. de l’infection acquise en Europe, le test immuno-enzymatique conventionnel [ELISA] suivi par immunoblot en utilisant des tests américains avaient une sensibilité et une spécificité globales de% et%, comparé à% P = et% P = en utilisant des tests européens analogues. d’un ELISA C américain utilisé comme test autonome comparable à celui des tests conventionnels utilisant des tests européens P = et était% spécifique De même, un algorithme alternatif utilisant un ELISA standard américain suivi d’un test ELISA C était comparativement sensible% globalement comparé aux tests conventionnels utilisant des tests européens P = Conclusions Les tests européens ont surpassé les tests américains analogues dans un algorithme de test conventionnel. Cependant, un test ELISA C utilisé comme test autonome ou dans le second niveau d’un algorithme a fonctionné de manière comparable aux tests classiques utilisant des tests européens. dosages, et peut être utilisé pour l’évaluation de n’importe quel patient, indépendamment de l’histoire de voyage

Lyme, Borrelia burgdorferi, VlsE, C, diagnosticVoir le commentaire éditorial par Schoen sur les pages -Lyme borreliosis LB est endémique dans les régions en expansion de l’Amérique du Nord et l’Europe Aux États-Unis, l’infection est causée par une seule espèce Borrelia, B burgdorferi sensu stricto ss Bien qu’il existe une diversité génétique et antigénique parmi les souches nord-américaines de B burgdorferi ss , ces souches partagent des antigènes immunodominants clés Par conséquent, bien que les tests sérologiques américains soient généralement fabriqués à partir des lysats de l’isolat B burgdorferi ss la souche B, toute souche B burgdorferi ss a généralement bien fonctionné pour les épreuves sérologiques En revanche, la LB européenne est causée par plusieurs espèces dans le complexe B burgdorferi sensu lato sl, principalement Borrelia afzelii et Borrelia garinii, et moins souvent, B burgdorferi ss En outre, il existe une hétérogénéité substantielle entre les souches de chaque espèce, y compris les antigènes les plus pertinents pour le sérodiagnostic y, pour les tests immunoblot européens, le choix des espèces et des souches est considéré comme important pour une performance optimale , bien qu’il puisse être moins important pour les tests immuno-enzymatiques ELISA Par conséquent, les immunoblots européens sont préparés à partir de lysats antigènes purifiés provenant de diverses souches et espèces B burgdorferi sl, reflétant la région dans laquelle le test est utilisé. En outre, des critères d’interprétation pour les immunoblots ont été définis sur la base des espèces et des souches sélectionnées pour un test particulier. des directives d’interprétation telles que celles recommandées par les CDC pour être utilisées aux États-Unis Les Américains qui voyagent en Europe peuvent contracter l’infection mais peuvent retourner aux États-Unis pour évaluation. l’infection acquise en Europe soit détectée par des tests sérologiques standardisés, en utilisant des tests conçus pour être utilisés aux États-Unis. Des échecs diagnostiques ont été rapportés en utilisant des dosages américains Cependant, la performance des dosages américains et européens n’a pas été systématiquement comparée avec les sérums des patients ayant contracté l’infection en Europe. De plus, des dosages plus récents sont maintenant disponibles aux États-Unis. Séquence Vmp-like, protéine VlsE exprimée , ou un peptide oligopeptide C largement immunodominant, largement conservé, correspondant à la sixième région invariable dans VlsE Ces cibles antigéniques se sont avérées bien performantes dans l’identification des cas européens de LB Nous avons comparé ici les performances des tests sérologiques européens et américains largement utilisés pour LB, y compris ceux contenant VlsE rVlsE recombinant ou son peptide C, en utilisant des échantillons de sérum prélevés chez des patients ayant contracté l’infection dans la partie sud de l’Europe centrale. Le test conventionnel en utilisant des tests américains était inférieur aux tests en utilisant des tests européens analogues. Cependant, VlsE o r Essais de peptides C C utilisés comme test autonome ou dans le deuxième niveau d’un algorithme sous-cutané, réalisés de manière comparable à des tests conventionnels utilisant des dosages européens

PATIENTS ET MÉTHODES

Échantillons de patients

Tous les patients ont été évalués à la Clinique ambulatoire Lyme Borreliosis du Centre médical universitaire de Ljubljana en Slovénie entre janvier et octobre, et répondaient aux critères européens de LB L’approche de l’étude a été approuvée par le Comité d’éthique médicale du Ministère de la Santé. migrans EM avait une lésion cutanée typique, solitaire, sans autre atteinte organique ou antécédent de LB, et des patients de ce groupe avaient des cultures positives avec B afzelii, avec B garinii provenant d’échantillons de biopsie cutanée. En plus des résultats cliniques compatibles, tous les patients avec LNB neuroborréliose LNB a eu une pléocytose liquide céphalo-rachidien ainsi que EM concomitante, l’isolement de B burgdorferi sl spriochètes du liquide céphalo-rachidien ou la démonstration de la synthèse intrathécale d’anticorps spécifiques de Borrelia Les patients atteints d’arthrite de Lyme LA avaient gonflement dans ou plus grandes articulations, et Borrelia- anticorps spécifiques dans le sérum, sans autre explication pour l’arthr Les patients atteints d’acrodermatite chronique atrophique ACA présentaient un tableau clinique caractéristique, des données histologiques de soutien et des taux sériques élevés d’anticorps IgG contre les antigènes spécifiques de Borrelia. Tous les échantillons de sérum prélevés avant traitement antibiotique ont été aliquotés et congelés à – ° C jusqu’à analyse Ces échantillons ont été utilisés dans des études antérieures Des sérums témoins ont été prélevés chez des donneurs de sang sains et consentants en Nouvelle-Zélande, une région non endémique pour la LB; ces échantillons ont également été inclus dans des études antérieures

Test sérologique

Des échantillons de sérum ont été testés à l’aide des tests ELISA européens et américains de premier rang et immunoblots deuxième niveau Tableau tests ELISA européen inclus IgM immunoglobuline M Enzygnost et des tests d’IgG, et l’ELISA américain inclus le test IgG Wampole / IgM et le test de peptide VIsE C deux les immunoblots IgM et IgG, conçus pour être utilisés aux Etats-Unis ou en Europe, ont été fabriqués par Viramed Biotech AG. Les critères standard CDC ainsi que les critères IgG VlsE hybrides ont été utilisés pour évaluer les immunoblots US et les critères “MiQ plus VlsE” European immunoblots Tableau Tous les tests ont été réalisés selon les instructions du fabricant. Les immunoblots ont été lus à l’aide de densitométrie; une bande a été notée comme présente si son intensité était ≥% de l’intensité de la bande de contrôle de coupure à l’exception de la bande p sur les immunoblots d’IgM européennes, qui devait être ≥% de l’intensité de la bande de coupure

Tableau Tests européens et américains de sérodiagnostic évalués dans cette étude Test Source Nom du test Fabricant Anticorps Isotype détecté Antigène Source ELISA Européen Enzygnost Borréliose Siemens / Dade Behring, Marburg, Allemagne IgM Lysat de Borrelia afzelii souche PKo Enzygnost Lyme Link VlsE / IgG Siemens / Dade Behring, Marburg, Allemagne IgG Lysat de la souche PKo de B afzelii, plus rVlsE dérivé de B afzelii, Borrelia garinii, et Borrelia burgdorferi ss US Wampole B burgdorferi IgG / IgM ELISA II Alere Inc, Waltham, MA IgM, IgG Lysat de B burgdorferi ss souche B CB burgdorferi Immunetics, Inc, Boston, MA IgM, IgG -mer peptide d’acide aminé correspondant à IR de B burgdorferi ss souche B Immunoblots européen Borrelia MiQ VlsE IgM kit de test Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgM Extraits de souches B afzelii PKo et B burgdorferi souche B combinée, complétée par l’application directe de rVlsE dérivé de B burgdorferi ss souche B Borrelia MiQ VlsE IgG te IgGC Extraits de la souche B de B afzelii PKo et B burgdorferi ss souche B, complétée par une application directe de rVlsE dérivée de la souche B de Burgdorferi ss B US Borrelia B Kit de test IgM ViraBlot Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgM Extrait de B burgdorferi ss souche B Borrelia B plus VlsE ViraBlot IgG kit de test Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgG Extrait de B burgdorferi ss souche B, complétée par l’application directe de rVlsE dérivé de B burgdorferi ss souche B Test Source Nom du test Anticorps Isotype détecté Antigène Source ELISA ELISA européen Enzygnost Borréliose Siemens / Dade Behring, Marburg, Allemagne IgM Lysat de Borrelia afzelii souche PKo Enzygnost Lyme Link VlsE / IgG Siemens / Dade Behring, Marburg, Allemagne IgG Lysat de B afzelii souche PKo, plus rVlsE dérivé de B afzelii, Borrelia garinii, et Borrelia burgdorferi ss US Wampole B burgdorferi IgG / IgM ELISA II Alere Inc, W altham, MA IgM, IgG Lysat de B burgdorferi ss souche B CB burgdorferi Immunetics, Inc, Boston, MA IgM, IgG-peptide peptide amin correspondant à IR de B burgdorferi ss souche B Immunoblots européen Borrelia MiQ VlsE IgM kit de test Viramed Biotech AG , Planegg, Allemagne IgM Extraits de souche de B afzelii PKo et B burgdorferi souche B combinés, complétés par une application directe de rVlsE dérivé de B burgdorferi ss souche B Borrelia MiQ VlsE kit de test IgG Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgG Extraits de souche B afzelii PKo et B burgdorferi ss souche B combinée, complétée par l’application directe de rVlsE dérivé de B burgdorferi ss souche B US Borrelia B ViraBlot kit de test IgM Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgM Extrait de B burgdorferi ss souche B Borrelia B plus VlsE ViraBlot IgG kit de test Viramed Biotech AG, Planegg, Allemagne IgG Extrait de B burgdorferi ss souche B, complétée par application directe de rVlsE dérivé de B burgdorf eri ss souche B Abréviations: ELISA, dosage immuno-enzymatique; IgG, immunoglobuline G; IgM, immunoglobuline M; rVlsE, VlsE recombinante; ss, sensu stricto; VlsE, séquence de type Vmp, expriméeView Large

Critères d’interprétation des tables appliqués aux tests immunoblot européens et américains Critères d’immunoblot pour un résultat positif ≥ Les bandes ≥ doivent être présentes: VlsE, p, p intensité forte, OspC, DbpA Osp European IgG ≥ des bandes suivantes doit être présent: VlsE, p /, p, p, p, p, OspC, p, Osp, p US IgM Critères CDC conventionnels : ≥ des bandes suivantes doivent être présentes: kDa OspC, kDa BmpA et kDa Fla Critères Hybrides IgG VlsE : un immunoblot IgM n’est pas utilisé; les critères reposent uniquement sur un immunoblot IgG qui a été modifié par l’ajout de rVlsE dans un endroit spécifié. Critères CDC usuels: ≥ des bandes suivantes doivent être présentes: kDa, kDa OspC, kDa, kDa, kDa BmpA, kDa Fla , kDa, kDa non GroEL, kDa, et kDa Hybride IgG VlsE critères : Lorsqu’une infection précoce est suspectée EM, cardite aiguë, ou LNB aigu, la bande rVlsE seule est notée, et l’immunoblot IgG est considéré comme positif si le La bande rVlsE est présente Lorsqu’une infection tardive est suspectée LA ou ACA, les bandes sur l’immunoblot IgG sont notées les bandes incluses dans les critères CDC IgG listés ci-dessus, plus la bande rVlsE, et l’immunoblot est considéré comme positif si ≥ des bandes sont présentes Immunoblot Critères pour un résultat positif Les IgM européennes ≥ des bandes suivantes doivent être présentes: VlsE, p, p intensité forte, OspC, DbpA Osp Les IgG européennes ≥ des bandes suivantes doivent être présentes: VlsE, p /, p, p, p, p, OspC, p, Osp, p US IgM Conv Critères CDC en fonction : ≥ une des bandes suivantes doit être présente: kDa OspC, kDa BmpA, et kDa Fla Hybride IgG VlsE critères : un immunoblot IgM n’est pas utilisé; les critères reposent uniquement sur un immunoblot IgG qui a été modifié par l’ajout de rVlsE dans un endroit spécifié. Critères CDC usuels: ≥ des bandes suivantes doivent être présentes: kDa, kDa OspC, kDa, kDa, kDa BmpA, kDa Fla , kDa, kDa non GroEL, kDa, et kDa Hybride IgG VlsE critères : Lorsqu’une infection précoce est suspectée EM, cardite aiguë, ou LNB aigu, la bande rVlsE seule est notée, et l’immunoblot IgG est considéré comme positif si le La bande rVlsE est présente Lorsqu’une infection tardive est suspectée LA ou ACA, les bandes sur l’immunoblot IgG sont notées les bandes incluses dans les critères CDC IgG listés ci-dessus, plus la bande rVlsE, et l’immunoblot est considéré comme positif si ≥ des bandes sont présentes. : ACA, acrodermatite chronique atrophiante; CDC, Centres de contrôle et de prévention des maladies; EM, érythème migrant; IgG, immunoglobuline G; IgM, immunoglobuline M; LA, arthrite de Lyme; LNB, neuroborréliose de Lyme; rVlsE, VlsE recombinante; VlsE, séquence ressemblant à Vmp, exprimé View LargeSera des sujets témoins néo-zélandais a été testé précédemment en utilisant le test VIDAS Lyme IgG / IgM bioMérieux SA; Marcy-l’Etoile, France, un dosage par fluorescence enzymatique WCS à base de sonates entières, à cellules entières, préparé à partir de la souche B de B burgdorferi ss, et en utilisant le même ELISA peptidique VlsE C et les immunoblots américains utilisés dans la présente étude le test ELISA de VIDAS donne des résultats très similaires au test ELISA de Wampole IgG / M, et comme les échantillons de sérum étaient limités, les résultats précédents ont été utilisés ici obésité chez l’enfant. Cependant, les échantillons de sérum de contrôle ont été testés dans la présente étude.

Analyses statistiques

Les différences entre les proportions ont été considérées comme significatives si la valeur P en queue était ≤, déterminée à l’aide du test exact de Fisher

RÉSULTATS

Tests de premier niveau

En utilisant des échantillons de sérum de patients ayant acquis LB en Slovénie, la sensibilité d’un ELISA WCS IgM / IgG de premier niveau était de% chez les patients EM,% chez les patients avec LNB aigu,% chez les patients avec AL et% chez les patients avec ACA Des résultats similaires ont été obtenus avec un système de test ELISA européen de premier niveau, qui contient non seulement WCS d’une souche européenne, mais aussi rVlsE, et avec un ELISA peptidique US C En utilisant des échantillons de sérum de sujets témoins sains vivant dans La ELISA européenne WCS IgM a produit des résultats faussement positifs parmi les sérums témoins et l’ELISA européen WCS IgG / rVlsE a également produit des résultats faussement positifs, pour une spécificité combinée de% L’ELISA WCS polyvalent américain a produit des résultats faussement positifs en% de spécificité, et l’ELISA en peptide C américain n’a pas produit de résultats faux positifs% de spécificité Ainsi, il n’y avait pas de différences significatives de sensibilité ou de spécificité entre ces tests dans la détection de LB acquis en Europe

Tableau Performances des tests immuno-enzymatiques de premier niveau en Europe et aux États-Unis Aucun% d’IgM européenne WCS / IgM IgG ou IgG européenne WCS IgM / IgG US C Peptide Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = Érythème migrant n = Lyme neuroborréliose n = Arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins en bonne santé de la zone non endémique n = Non Positif IgM européenne WCS / rVlsE IgG Européenne IgM ou IgG US WCS IgM / IgG US C Peptide Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = Erythema migrans n = neuroborréliose de Lyme n = arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins en bonne santé d’une région non endémique n = Les nombres entre parenthèses représentent les valeurs de P pour la comparaison avec les résultats combinés obtenus en utilisant des dosages immuno-enzymatiques IgM et IgG européens. Abréviations: IgG, immunoglobuline G; IgM, immunoglobuline M; rVlsE, séquence recombinante de type Vmp, exprimée; WCS, sonicate à cellules entièresView Large

Tests de deuxième niveau

Contrairement aux dosages de premier niveau, il y avait des différences significatives dans la sensibilité et la spécificité des tests immunoblot IgM et IgG européens de deuxième niveau comparés aux immunoblots IgM et IgG américains. Chez les patients avec LNB, alors que les immunoblots US étaient utilisés, les pourcentages étaient respectivement de% P = et de% P = Dans les derniers stades de l’infection, la sensibilité était similaire:% de patients LA et% de patients ACA ayant un immunoblot européen positif, comparé avec% P = et% P =, respectivement, en utilisant des immunoblots US Lorsque tous les patients avec LB ont été considérés ensemble, indépendamment du stade de la maladie,% ont eu un immunoblot IgM ou IgG européen positif, comparé au% en utilisant des immunoblots américains. Chez les sujets témoins, les immunoblots IgM européens ont produit des résultats faussement positifs% spécificité, alors que les immunoblots US IgM n’ont donné aucun résultat faux positif% spécificité; P = Les méthodes d’immunoblot IgG européennes et américaines étaient toutes deux% spécifiques. Ainsi, la sensibilité significativement plus grande obtenue avec les immunoblots européens a été contrebalancée par une spécificité significativement réduite.

Performances du tableau des dosages immunoblot de deuxième et de troisième ordre européens Aucun IgM européen positif IBa IgG européen IBa IgM ou IgG européennes IBa US IgM IBb US IgG IBb US IgM ou IgG IBb Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = Erythema migrans n = Lyme neuroborréliose n = Arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins en bonne santé de la zone non endémique n = Non Positif% IgM européennes IBa IgG européennes IBa IgM ou IgG européennes IBa US IgM IBb US IgG IBb US IgM ou IgG IBb Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = Erythema migrans n = neuroborréliose de Lyme n = arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins sains de non endémique zone n = Les nombres entre parenthèses représentent les valeurs P pour la comparaison avec les résultats combinés obtenus en utilisant les immunoblots IgM et IgG européens. Abréviations: IB, immunoblot; IgG, immunoglobuline G; IgM, immunoglobuline Ma Interprété selon les critères européens “MiQ plus VlsE” Tableau b Interprété selon le tableau des critères standard des Centres de contrôle et de prévention des maladies , sauf que la durée de la maladie n’a pas été prise en compte.

Tests conventionnels à plusieurs niveaux

Les résultats obtenus en utilisant des tests européens ou américains ont été comparés après application d’un algorithme de test conventionnel, dans lequel la première étape est soit un test ELISA WCS ELISA ou ELISA séparés IgM et IgG WCS, suivi des immunoblots IgM et IgG. Des critères d’interprétation MiQ plus VlsE “ont été appliqués, comme décrit dans le tableau, parce que ces critères sont recommandés par le fabricant du test. Pour les immunoblots US, des critères d’interprétation CDC standard ont été utilisés.

Performances de table des algorithmes de test conventionnels et alternatifs utilisant des dosages sérodiagnostiques européens ou américains Pas de% conventionnel -Tire positif utilisant des tests européens -Type conventionnel utilisant des tests US-ELISA C suivis par des tests US Immunoblotsc US IgG Hybrides VlsE Criteriad US-EIA Algorithme WCS Ce C Peptide ELISA seul Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = Erythema migrans n = Lyme neuroborréliose n = [ ] Arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins en bonne santé de la zone non endémique n = Non Positif % Conventionnel – Niveau utilisant des tests européens – Conventionnel – Niveau utilisant les tests américains – C ELISA suivi par les tests US Immunoblotsc et IgG hybride VlsE – Critères US – EIA Algorithme WCS Ce C Peptide ELISA seul Patients atteints de borréliose de Lyme acquise en Europe n = érythème migrant n = neuroborréliose de Lyme n = arthrite de Lyme n = Acrodermatite chronique atrophiante n = Sujets témoins en bonne santé de la zone non endémique n = Les nombres entre parenthèses représentent les valeurs P pour la comparaison avec les résultats obtenus par des tests en laboratoire utilisant des tests destinés à être utilisés en EuropeAbbreviations: EIA, immunoessai enzymatique; ELISA, dosage immuno-enzymatique; IgG, immunoglobuline G; VlsE, séquence de type Vmp, exprimée; WCS, sonicaté à cellules entières Les valeurs représentent le nombre d’échantillons sériques positifs ou équivoques par immunoglobuline WCS européenne MIgM ou WCS / séquence recombinante de type Vmp ELISA IgG rVlsE et positives par immunoblot européen IgM ou IgG, interprétées selon les normes européennes ” Critères MiQ plus VlsE “Tableau b Les valeurs représentent le nombre d’échantillons sériques positifs ou équivoques par ELISA polyvalent IgM / IgG de WCS US et positifs par immunoblot US IgM ou IgG, selon les critères standard CDC des Centers for Disease Control and Prevention Les critères du tableau IgM n’étaient pas utilisés si la durée des symptômes était & gt; mois au moment de la collecte des échantillonsc Les valeurs représentent le nombre d’échantillons sériques positifs ou équivoques par le test ELISA des peptides C des Etats-Unis et positifs par immunoblot US IgM ou IgG, interprétés selon les critères standard des critères CDM des CDC. des symptômes était & gt; Les valeurs de cette colonne représentent le nombre d’échantillons de sérum positifs ou équivoques par ELISA polyvalent WCS des États-Unis et positif pour la bande rVlsE sur US. Immunoblots IgG Pour les patients atteints d’arthrite de Lyme ou acrodermatitis chronica atrophicans, les valeurs représentent le nombre d’échantillons sériques positifs ou équivoques par ELISA polyvalent WCS US et qui ont produit ≥ des bandes IgG spécifiques sur les bandes immunoblot US IgG décrites dans les critères standard CDC, plus Les valeurs représentent le nombre d’échantillons sériques qui ont été positifs ou équivoques par ELISA polyvalent WCS américain et positif ou équivoque par peptide US ELISAView LargeUtiliser des tests américains dans un algorithme conventionnel-sensé, la sensibilité dans la détection des infections acquises en Europe a été % chez les patients avec EM,% dans ceux avec LNB,% dans ceux avec LA, et% dans ceux avec ACA En comparaison n, la sensibilité en utilisant les tests européens était significativement plus élevée chez les patients avec EM%, P = et LNB%, P =, et était également plus élevée chez les patients avec LA%, une différence de signification possible P = Sensibilité équivalente chez les patients avec ACA% , P = Lorsque tous les patients avec LB ont été considérés ensemble, les tests conventionnels utilisant des tests américains étaient% sensibles par rapport à% utilisant des tests européens P = Parmi les sujets témoins en bonne santé, les tests conventionnels avec des méthodes américaines ont montré un% de spécificité. résultat faux-positif% spécificité; P =

Algorithmes de test alternatifs

Un test ELISA de peptide VlsE C a été évalué comme un test autonome, et des algorithmes de test alternatifs ont également été évalués, chacun d’entre eux incorporant un élément pour détecter les anticorps anti-IR ou anti-VlsE. L’analyse ELISA du peptide C suivie des immunoblots US IgM et IgG a été évaluée, les immunoblots étant interprétés selon les critères CDC standard. Globalement, cette approche était significativement moins sensible% globalement que les tests conventionnels utilisant des dosages européens% globalement, P =; la spécificité était de% et%, respectivement P = Avec cette approche, les avantages du test du peptide C étaient limités par l’immunoblot WCS conventionnel comme test de second niveau. La sensibilité pouvait être améliorée en utilisant une approche alternative avec un ELISA WCS américain. a été suivi par un immunoblot avec une bande VlsE, interprété avec des critères hybrides publiés antérieurement Tableau Cette approche a donné une sensibilité globale de%; cela était encore moins sensible que les tests conventionnels avec des tests européens%, P =, mais la différence n’était pas statistiquement significative; la spécificité est restée% Deux autres approches ont donné de meilleurs résultats – une ELISA de peptide C seule ou une immunoessai -enzyme -EIA en utilisant un ELISA polyvalent WCS US suivi d’un tableau ELISA C En soi, le C ELISA a eu une sensibilité de% chez les patients EM ,% chez les patients avec LNB,% chez ceux avec AL et% chez ceux avec ACA De même, l’algorithme -EIA avait une sensibilité de% chez les patients avec EM,% chez ceux avec LNB,% chez ceux avec AL, et% chez ceux avec ACA Quand ils sont appliqués à tous les patients LB, les tests européens utilisés dans un algorithme conventionnel ont une sensibilité de% comparé à% en utilisant le test C seul P = et% en utilisant l’algorithme US -EIA P = Le C ELISA et le L’algorithme US-EIA était spécifique en%, comparé à un test en fonction de la spécificité en% utilisant des dosages européens P =

DISCUSSION

n Immunoblot IgG complété par une bande VlsE, interprété avec des critères “hybrides” modifiés Avec cette approche, un immunoblot IgM n’a pas été réalisé; seule la bande VlsE a été notée en début de maladie, alors que des bandes ont été notées en fin de maladie, ce qui pourrait être VlsE En début de maladie, cet algorithme altéré était significativement plus sensible que le test conventionnel américain et équivalent à Essais européens: des approches alternatives – un test ELISA de peptides US C en tant que test autonome et une approche EIE dans laquelle un ELISA WCS américain a été suivi par l’ELISA C – ont donné des résultats très similaires qui étaient significativement meilleurs que ceux produits par conventionnel. Les deux méthodes utilisent des tests ELISA approuvés par Food and Drug Administration, conçus pour être utilisés aux États-Unis, et sont facilement accessibles aux cliniciens. en Amérique du Nord Ainsi, les tests sérologiques employant B burgdorferi ss VlsE ou son peptide C sont capables de détecter les réponses d’anticorps provoquées par Autres espèces de B burgdorferi sl Cette étude a montré que la région IR de VlsE est antigéniquement conservée dans les génospécies liées à Lyme malgré l’existence d’une légère hétérogénéité de séquence interspécifique dans l’IR et malgré des différences de réactivité entre les LB européennes patients présentant des dosages utilisant le peptide rVlsE ou C dérivé de différentes espèces de B burgdorferi sl [, -] En outre, un avantage du peptide ELISA C est qu’une réponse d’anticorps IgG à ce peptide se développe tôt dans la maladie et persiste l’infection Comparée avec le test ELISA du peptide C en tant que test indépendant, la combinaison du test ELISA WCS et ELISA du peptide C a légèrement – mais pas significativement – réduit la sensibilité de ce dernier test, un effet qui a également été montré dans une étude précédente. Patients US LB Cependant, nous pensons que la différence la plus importante concerne la spécificité. Bien que l’ELISA C-peptide utilisé dans cette étude ait été % spécifique utilisant des échantillons sériques de sujets témoins sains de Nouvelle-Zélande, une étude plus large a montré qu’environ chez les sujets témoins sains avaient des résultats faussement positifs avec le test ELISA seul, alors que l’approche -EIA restait% spécifique Cette différence de spécificité se traduit par de grandes différences de valeur prédictive positive, car la prévalence de la LB dans les populations testées est généralement faible, même dans les zones d’endémicité. Aux États-Unis, où au moins un million de tests de la maladie de Lyme sont effectués chaque année, cette différence Pour cette raison, nous privilégions l’approche -EIA. L’ELISA européen d’IgG utilisé dans cette étude contenait non seulement le sonate WCS d’une espèce B européenne de burgdorferi sl, mais également des résultats faussement positifs par an. aussi rVlsE dérivé de plusieurs souches Bien que ce test ait une sensibilité très similaire à celle de l’approche US-EIA, qui utilise WCS et le peptide VlsE C s tests séparés, la spécificité de l’ELISA européen IgG seul n’était pas aussi bonne% vs% Ainsi, en combinant dans le même test rVlsE et WCS, qui contient peu ou pas de VlsE, on perd l’avantage de spécificité acquis en faisant les tests En premier lieu, la fréquence de séropositivité dans cette étude utilisant des ELISA de premier niveau était plus élevée chez les patients européens avec EM environ% que ce qui a été rapporté précédemment chez les patients américains Nous pensons que cela s’explique par la évaluation, qui était une moyenne de jours dans une étude antérieure américaine et jours dans la présente étude P = Deuxièmement, les patients européens dans cette étude venaient du sud de l’Europe centrale, donc il est incertain si les résultats s’appliqueraient aux patients qui acquièrent le infection ailleurs en Europe Bien que la variation régionale des souches de spirochètes soit un facteur potentiel dans les résultats des tests, il s’agit principalement d’un problème d’immunoblot et moins de tests de premier niveau . En résumé, les tests sérologiques classiques utilisant des tests conçus pour être utilisés aux États-Unis étaient significativement moins sensibles que les tests européens utilisant des tests européens chez des patients atteints de LB acquis en Europe. qui comprennent VlsE ou son peptide C en tant que test autonome ou dans le deuxième niveau d’un algorithme de base étaient comparables à des tests conventionnels conçus pour une utilisation en Europe. En outre, il a également été démontré que l’algorithme EIA est significativement plus sensible par rapport aux tests classiques américains pour les patients qui ont contracté l’infection aux États-Unis, et est également spécifique Par conséquent, l’algorithme EIA peut être appliqué à tout patient évalué pour LB, indépendamment de l’historique des voyages.

Remarques

Remerciements Nous remercions Janice Stefanski et Gail McHugh pour leur excellente assistance technique. Nous remercions le Dr Helmut Peters et Siemens Healthcare Diagnostics Products GmbH pour avoir fait don des ELISA européens, Dr Martin Kintrup et Viramed Biotech AG pour le don des immunoblots américains et européens. Richard Charlewood pour fournir les sérums de contrôle de Nouvelle-Zélande Soutien financier Ce travail a été financé par un prix Austin L Vickery Jr du Département de pathologie, Massachusetts General Hospital, Boston Conflits d’intérêts potentiels JAB, ACS et MJF ont soumis une demande de brevet pour un point test de sérodiagnostic basé sur l’algorithme -EIA décrit dans ce manuscrit, et a également reçu une compensation d’Alere Inc pour la collecte et la caractérisation d’échantillons de sérum de patients atteints de la maladie de Lyme JAB et MJF ont reçu des subventions de bioMérieux SA et Becton Dickinson , et JAB a reçu une bourse de recherche de Diasor in Inc, pour financer des études séparées Tous les autres auteurs ne signalent aucun conflit potentiel Tous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits d’intérêts potentiels Conflits que les éditeurs considèrent comme pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués