Mesure précise de la thyroglobuline en présence d’anticorps interférents [Pleins feux sur l’utilisation]

Depuis 2012, nous publions un Focus sur l’utilisation dans chaque numéro du Communiqué. Chaque Spotlight offre une vue rapide des meilleures pratiques de gestion de l’utilisation en action titre. Ce projecteur est de mai 2015.

Aperçu

La mesure de la thyroglobuline sérique (Tg) est utilisée comme test de suivi chez les patients atteints d’un carcinome thyroïdien dérivé de cellules folliculaires différenciées après une ablation chirurgicale de la thyroïde. Le Mayo Clinic Endocrine Laboratory a mis au point un test qui permet une quantification précise de la Tg chez les patients porteurs d’auto-anticorps antithyroglobuline ou d’anticorps hétérophiles.Situation

La mesure de la thyroglobuline sérique (Tg) est utilisée comme test de suivi chez les patients atteints d’un carcinome thyroïdien dérivé de cellules folliculaires différenciées après une ablation chirurgicale de la thyroïde. Étant donné que la Tg est fortement spécifique à un organe, les concentrations sériques de Tg devraient être indétectables, ou très faibles, après l’élimination de la glande thyroïde.

Conditions

Les autoanticorps antithyroglobuliniques (TgAB) sont présents chez jusqu’à 30% des patients atteints de cancer de la thyroïde et peuvent entraîner des résultats faussement bas en thyroglobuline sérique dans les tests immunométriques actuels; dans les essais compétitifs, ils peuvent entraîner des résultats faussement élevés. Les anticorps hétérophiles (HAB) sont capables d’interagir avec les anticorps utilisés dans les immunodosages, ce qui entraîne généralement des mesures faussement élevées. En fonction du dosage et de la population de patients, cela peut conduire à des résultats faussement élevés chez 0,1 à 3,0% des patients.

En raison des résultats erronés possibles, diverses directives, y compris celles de la National Academy of Clinical Biochemistry et de l’American Thyroid Association, soulignent que la mesure de l’auto-anticorps antithyroglobuline doit être effectuée dans tous les échantillons testés pour la thyroglobuline. L’absence de détection de l’interférence des anticorps anti-thyroglobuline en présence d’une concentration indétectable de thyroglobuline pourrait avoir une grande incidence sur la prise en charge du patient, car la récurrence de la maladie pourrait ne pas être diagnostiquée.

Essai

Le Mayo Clinic Endocrine Laboratory a développé un test qui permet une quantification précise de la Tg chez les patients atteints de TgAB ou HAB. La digestion par la trypsine des protéines sériques, qui coupe à la fois les anticorps et la Tg en fragments prévisibles, entraînera une quantification précise de la Tg dans les échantillons avec des interférences d’anticorps par la mesure des peptides trypsiques spécifiques à la Tg par spectrométrie de masse. Ce test peut être ordonné dans le cadre de la stratégie réflexe (HTGR / Thyroglobuline, Réflexe marqueur de tumeur à LC-MS / MS ou Immunoessay).

Le test commence par l’analyse de l’anticorps anti-thyroglobuline par immunodosage. Si le résultat de l’anticorps anti-thyroglobuline est négatif (<4,0 UI / mL), le test de la thyroglobuline sera effectué par immunodosage. Si le résultat de l'anticorps anti-thyroglobuline est positif (≥4,0 UI / mL), le test de la thyroglobuline sera effectué par spectrométrie de masse. Le test permet une mesure précise de la thyroglobuline sérique chez les patients présentant des autoanticorps antithyroglobuliniques connus ou soupçonnés ou d'éventuels anticorps hétérophiles, et constitue le moyen le plus efficace et le plus rentable d'assurer une quantification précise de la thyroglobuline chez les patients positifs aux anticorps anti-thyroglobuline. | ​​N |

Mayo Laboratory Inquiry nommé «Top 10» Centre d’appels en Amérique du Nord par BenchmarkPortal