Maladie inflammatoire de l’intestin pendant la grossesse

La maladie inflammatoire de l’intestin est un terme collectif pour les maladies chroniques caractérisées par une inflammation du tractus intestinal. les plus communs sont la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. L’évolution naturelle de la maladie inflammatoire de l’intestin est marquée par des périodes de rechute suivies de périodes de rémission, et les objectifs de la prise en charge sont l’induction et le maintien de la rémission et l’évitement des complications.ScénarioUne femme de 32 ans (para 2) grossesse avec saignement du rectum (caillots et saignements manifestes mélangés avec des selles) mais aucun changement dans les habitudes intestinales. Elle n’avait pas d’hémorroïdes, les cultures de selles étaient négatives et elle avait une proctite modérée à la proctoscopie. Elle a reçu des lavements stéroïdiens, mais ceux-ci n’ont eu aucun effet, et à 29 semaines ’ gestation, elle a commencé un cours de prednisolone par voie orale sous la supervision étroite des obstétriciens. Elle a eu une bonne réponse clinique, mais en réduisant la dose, ses symptômes sont réapparus, et à 35 semaines, la dose a été augmentée de nouveau pour contrôler ses symptômes. Les obstétriciens ont surveillé le fœtus chaque semaine et elle a accouché à terme. Sa dose de stéroïde a été de nouveau diminuée et la mésalazine a été commencée. La coloscopie subséquente a montré une rectosigmoïdite légère. Elle reste sur la mésalazine d’entretien, elle allaite, et la mère et l’enfant vont bien oculaire. Le ministère de la Santé et BMA peuvent parvenir à un compromis sur le système de dossiers