Examen des décès liés à la prise d’ecstasy, Angleterre et Pays de Galles, 1997-2000

Le manque de données sur les conséquences mortelles de la prise d’ecstasy a conduit à des rapports très médiatisés sur les décès dans les médias et aussi l’idée que l’ecstasy est sûre. Le Royaume-Uni représente la plus grande partie des comprimés d’ecstasy saisis dans l’Union européenne et contenant normalement de la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA) ou de la 3,4-méthylènedioxyamphétamine (MDA) 1. Le taux de décès liés à la prise d’ecstasy chez les personnes âgées 15-24 en 1995 et 1996 en Angleterre était de 18 ans et entre 1995 et 1997 en Ecosse était de 11,2 Le risque d’utilisation de l’ecstasy varie entre un décès en 2000 les premiers utilisateurs à un décès chez 50   sur les toxicomanies Décès a été établi après la fermeture de l’index des toxicomanes du Home Office. Nous rapportons toutes les informations enregistrées dans la base de données du programme entre le 1er juillet 1997 et le 30 juin 2000 sur les décès en Angleterre et au Pays de Galles liés à l’ecstasy.3